Une belle balade en ULM : Labastide-Saint-Pierre – Villematier

 

Quelque jours auparavant, Je reçois un appel de Bernard. Il m'informe que Michel propose un vol à plusieurs Saint-Affrique-les-montagnes  Labastide Saint-Pierre  Villematier et me propose de l'accompagner. Enthousiaste, je réponds  : oui !!!!

La navigation n'est pas difficile, sauf peut-être à l'arrivée, la recherche des terrains. Je prépare de mon côté la navigation en prenant comme vitesse de croisière 90 km/h. Sur papier et sur ma tablette.

Le jour J. La météo prévoit un très beau temps, humidité maxi, vent calme avec des bancs de brouillards. Au niveau FL20, vent du sud de 10kts. Notam : RAS

Michel enfourchera son pendulaire Pegasus. Il aura son fils, Robin comme passager. Bernard Pilotera son X-air et je serai son passager . Michel décolle en premier sur la 12 et effectue son virage. Bernard décolle à son tour. Il est 9h13. Cap 300. On monte tranquillement à 2000ft QNH. Code transpondeur 7000. On dépasse Michel qui suit un trajet plus à droite de la nôtre. Vitesse indiquée sur l'anémomètre 120km/h. On longe l'Agoût : On passe les éoliennes de Serviès, puis Saint-Paul-Cap-de-joux. On contourne Lavaur par la droite. On aperçoit quelques malheureux bancs de brouillard au sol. Sous l'aile droite : Saint-Sulpice. On quitte l'Agoût pour suivre le Tarn. A Villemur-sur-Tarn, descente à 1900ft, pour rester en dessous du plancher de la TMA de Toulouse .

Après environ 45minutes de vol, Labastide-Saint-pierre est en vue. On repère la piste. Atterrissage sur une piste en herbe de 290m de long. Il est 10h00.

Après quelques minutes , Michel se pose. Pause pipi, on marche pour se dégourdir les jambes. Michel téléphone à son ami Eric Engelbert. Malheureusement, celui-ci n'est pas présent à Labastide-Saint-Pierre ; Il est parti au rassemblement des hydro-ULM qui a lieu à Villeneuve de Panat.

On a plus qu'à repartir en direction de Villematier. Un saut de puce.

Michel décolle , direction Villematier . Il connait le terrain, On n'a plus qu'à le suivre. Une fois en l'air, on le perd de vue. Ce n'est pas grave, on a notre fiche BASULM. 9 mn plus tard, Bernard repère le terrain et du même coup, on voit le pendulaire de Michel qui s'apprête à se poser. A notre tour, verticale terrain , vent arrière; finale. Piste en herbe de 330m, assez étroite.

On range les appareils, sur le côté du hangar. Pour le repas de midi, Michel avait réservé à l'auberge l'auberge de « Flambadou ». On y arrive après 15 minutes de marche. On nous installe sur une table en terrasse.

L'ami de Michel, Jean Brenneur propriétaire de la base de Villematier doit nous rejoindre. En attendant, on prend un rafraichissement.

Jean arrive, mais lui même a des amis...On se retrouve à 9 personnes ! Ambiance sympathique, la discussion tourne autour des ULM et des ULM-istes.

Au menu : Salade du chef ou hors d’œuvre à volonté, Canette à l'orange ou poisson, vin, fromage ou dessert. Café. C'était très bon. Pour le dessert j'ai choisi un mille-feuille maison, un régal.....

 La discussion s'est prolongée après le repas, d’abord à l'auberge, puis au terrain. Jean nous promet de venir nous voir, à Saint-Affrique-les-montagnes. L'heure est venu de repartir.

Décollage 16h26. Au retour l'air est un peu plus agité. Beaucoup de trafic sur les ondes. Certaines radio VHF, généraient des parasites. Les oreilles ont soufferts, c'était assez pénible.

 Toucher des roues sur notre terrain à 16h51. Quelques minutes après, Michel se posait. Vitesse moyenne 113km /h. !!! J'avais demandé à Bernard si c'était possible de revenir avant 17h, car j'avais un rendez-vous. Pari tenu !!! Merci Michel et Bernard !

 

Mamod, ce Vendredi 11 mai 2018